Un réseau d'information alimentant CarlBoileau.com

Quel avenir pour les Flux RSS... et par le fait même du Web 2.0 ?

Flux RSS vs Matrix

Un flux RSS est un fichier dont le contenu est produit automatiquement en fonction des mises à jour d’un site Web. Les flux RSS sont souvent utilisés par les sites d'actualité ou les blogues pour présenter les titres des dernières informations consultables en ligne

Dans ce très pertinent texte auquel je ferai écho tout au long de mon article ici (Vers la fin du RSS ?), Étienne Cavalié nous explique que le RSS n’a jamais été « grand public ». Mais ce qui est (presque) nouveau, c’est qu’on y renoncerait après 12 ans de succès très mitigé. En revanche, le RSS reste tout à fait pertinent pour certaines communautés d’utilisateurs comme la population technophile et les professionnels de l’information.

Pour ma part, puisque le concept à la base de mon blogue est aussi d’en faire un portail pour capter l’actualité des sites webs que je piste, je demeure très attaché à l’existence des flux RSS. (Dans mon blogue, vous remarquerez que dans les boites à gauche, les liens mènent à des pages internes, et inversement à droite, les boites mènent vers l’extérieur). Cependant, l’arrêt du service de partage via un flux RSS dans Google Reader m’a amené à développer une nouvelle section dans mon blogue. Car qu’importe les objectifs de Google, je tiens à maintenir ici le carrefour de flux afin d’intéresser les visiteurs à adopter mon blogue comme un nœud de réseau.

Mais bon, à l’heure où le Web dans son ensemble est menacé de censure par des projets de loi tel la SOPA (Stop Online Piracy Act), il faudra commencer à envisager notre indépendance face à Google… voire éventuellement au World Wide Web (WWW).

Logo historique du World Wide Web par Robert Cailliau.

Le World Wide Web (WWW), littéralement la « toile (d’araignée) mondiale », est un système hypertexte public fonctionnant sur Internet qui permet de consulter, avec un navigateur, des pages accessibles sur des sites. L’image de la toile d'araignée vient des hyperliens qui lient les pages web entre elles. Le Web n’est qu’une des applications d’Internet. D’autres applications sont le courrier électronique, la messagerie instantanée et Usenet. Le Web a été inventé plusieurs années après Internet, mais c’est lui qui a rendu les médias grand public attentifs à Internet. Depuis, le Web est fréquemment confondu avec Internet

Comme l’explique ici Thierry Crouzet (dans son article original, les blogueurs sont tous des cons), nous devons chercher à nous construire une audience par nous-mêmes. Dans cette transition alors, la réoriention des flux RSS nous apparait donc fondamentale. De flux pompés et régis par les entreprises capitalistes, nous pouvons réorganiser les canalisations de toute la société. Information, travail, culture, politique, pouvoir décisionnel… tout est à refaire. Il faut passer d’un système où l’information est hiérarchique et unidirectionnelle à un monde où chacun peut devenir un point de transfert. Évidemment, cela passe aussi par une insurrection des consciences, c’est certain. Mais de l’autre côté, il faut savoir réorganiser le terrain et les tuyaux.

Le développement du Web est entre nos mains

Via le projet de loi SOPA, Wall Street tente de contrôler les échanges du contenu entre les internautes. Bien que les corporations considèrent l'information et la culture comme des produits ayant une propriété intellectuelle, je pense aussi que l'ordre capitaliste commence à s'inquiéter des capacités d’échanges libre et horizontaux entre les cyber-citoyens.

Donc, pour l’instant, les flux RSS existent encore. Mais comme l’explique Étienne Cavalié, ils sont graduellement mis en retrait au profit d’autres informations connexes au contenu. Aujourd’hui, ce qu’un internaute attend prioritairement sur une page web, ce n’est pas une icône RSS mais la capacité de faire circuler l’information dans ses réseaux sociaux.

partager Le Monde

Les internautes n’ont jamais cherché l’icône RSS. Aujourd’hui, l’actualité est partagée sur Facebook et Twitter, et c’est ainsi qu’ils se tiennent informés

Il est vrai que de partager un article sur Facebook est plus aisé que d’utiliser les flux RSS, mais les deux systèmes n’ont rien à voir entre eux quant à leur manière de circuler l’information. Dans cette perspective, l’éventuelle disparition du RSS impliquerait alors la fin d’un système d’échange de nouvelles libres au profit de systèmes propriétaires (Twitter, Facebook et cie.).

RSS vs Twitter

Twitter a viré le lien “RSS” sur la page des profils, pourtant les flux continuent d’exister — juste, il faut maintenant les chercher pour les trouver

Cette perspective n’augure rien de bon, surtout quand nous considérons que Facebook entrera bientôt en bourse... et que la controversée banque d'investissement Goldman Sachs vient d'investir un demi milliard dans le développement de Facebook. Personnellement, je n'aime pas savoir que les informations sur moi dans Facebook puissent «appartenir» à la même institution ayant participé à la crise des subprimes et à la faillite entière de la Grèce.

ulian Assange : donne aux gens un accès gratuit aux informations d'entreprise   Go prison   Mark Zuckerberg : donne aux entreprises un accès payant à vos informations personnelles   Homme de l'année

Julian Assange : donne aux gens un accès gratuit aux informations d'entreprise (Go prison). Mark Zuckerberg : donne aux entreprises un accès payant à vos informations personnelles (Homme de l'année)

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=q0PstreAAoo[/youtube]La crise des subprimes pour les nuls
[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=u_ua6hj29LY[/youtube]Goldman Sachs a provoqué la faillite de la Grèce

Pourtant, le RSS demeure le système de veille et d’information par excellence pour suivre une vaste étendue de sites webs efficacement (que nous pouvons toujours, par après, partager à un deuxième niveau dans Facebook et Twitter). Personnellement, à l’heure actuelle, je n’ose même pas imaginer d’essayer de suivre des sites web sans leur(s) flux RSS.

En conclusion, il faut peut-être envisager la perspective que le flux RSS disparaîtront au fil du temps. De la sorte, si ce système vous semble un outil utile, vous allez devoir vous battre pour dénicher les flux RSS... voire les bricoler par vous-mêmes. Mais de toute façon, puisque le cyberespace est en constante évolution, son univers social restera toujours à développer.

logo RSS

Votre gestion d'un système décentralisé de flux RSS est notre opposition parfaite à la convergence médiatique. Alors, qu'attendez-vous pour vous abonner au flux RSS de mon blogue 😉

Entretemps, demeurons vigilants pour défendre la libre circulation de l’information sur le Web. Après tout, l’essentiel est dans la source alimentant le réseau… et non dans le système en soi.

 L'information est l'oxygène des temps modernes
-Anonyme

Leave a Response

You must be logged in to post a comment.
Back to Top